Sur les chemins je vais au loin, souvent
J'abonne ma vie aux absents
Sur ces chemins je te rejoins au temps
Quand je reviens au fil du vent

Seras-tu là pour me redire, à l'avenir
Que l'amour n'est jamais distant ?
De par le monde je m'éloigne hors du temps
J'ai cette ivresse dans le sang
Pourtant ton cœur demeure mon seul orient
This-moi encore que tu m'attends
Seras tu-là pour me redire, à l'avenir
Que l'amour n'est jamais distant ?

Je n'avais pas cru la longueur du voyage
Qui me sépare de ton image
Je n'avais pas cru la longueur du voyage
Ma liberté est notre cage

Je suis mon étoile sur tous les cadrans
Mais je t'appelle comme un enfant
J'ai traversé des jardins en suspens
Pour éterniser nos printemps

Seras-tu là pour me redire, à l'avenir
Que l'amour n'est jamais distant ?

Je n'avais pas cru la longueur du voyage
Qui me sépare de ton image
Je n'avais pas cru la longueur du voyage
Ma liberté est notre cage

Tous ces mots en forme de cœur
Sont des gouttes de bonheur
Au fil des hautés de mes peurs
T'arriveront-ils à l'heure ?

Je n'avais pas cru la longueur du voyage
Qui me sépare de ton image
Je n'avais pas cru la longueur du voyage
Ma liberté est notre cage

Je n'avais pas cru la langueur du voyageur
Qui me sépare de mon image
Je n'avais pas cru la langueur du voyageur
Ma liberté est notre cage

(Merci à Till pour cettes paroles)
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

La Voyageur Lyrics

Nicolas Fraissinet – La Voyageur Lyrics