Alors je me suis assis
Sur une chaise basse et j'ai regard?
Autour de moi cette chambre que je croyais reconna?tre
Et, qui, pourtant aujourd'hui me semblait ?trange, ?trang?re,
Vaguement hostile comme s'il s'y ?tait pass? autrefois-hier,
Un jour quelque chose qui ne me concernait pas, sans doute,
Mais qui allait un jour, demain, plus tard changer ma vie,
Bouleverser mon pauvre destin en embrouillant ces fils
jusqu'alors si lisses, si raisonnablement tendus
Entre les souvenirs et les aspirations,
L'oubli et la peur,
L'amour et le regret de l'amour,
A la fa?on de ces veilles mal?dictions
Dont je riais
Lorsqu'elles interviennent ? point nomm? pour donner un peu de myst?re
A l'intrigue banale d'un de ces films fantastiques que j'aimais,
mais dont je n'aurais jamais pu penser que l'une d'elles puissent ?tre,
Tout ? coup, aussi tangible, l?, dans cette chambre o? rien,
Rien ne peut, rien ne doit jamais s'accomplir et o?,
Cependant, je croyais bien la deviner
Crabe incrust? au centre du tapis,
Lustre suspendu au-dessus de ma t?te et pr?s de se d?crocher,
Ou chose ind?finissable marchant en silence ? la mani?re d'une d?mente
Le long de mes quatre murs gris
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Alors Je Me Suis Assis Lyrics

Jean Guidoni – Alors Je Me Suis Assis Lyrics

Songwriters: PIAZZOLA, ASTOR / PHILIPPE, PIERRE
Alors Je Me Suis Assis lyrics © Universal Music Publishing Group

LyricFind
Lyrics term of use