Que sont devenus tous mes amis
Je me rappelle et c'est pas si loin
De l'âge où on mettait le feu à tous les coins

Je me souviens et c'est pas des ragots
On était plus près des altères que des égaux
Plus près de la cheville que du cerveau

Je me souviens et c'est pas si loin
Mais je peux pas dire que je ne regrette rien
A 15 ans t'as la tête comme un gourdin

Où t'es plus proche des mains que des humains
J'ai vu des attaques au "croissant chaud" le matin
Qui méritaient pas qu'on nous traite d'assassins
d'assassins

Que sont devenus tous mes amis
Mais aujourd'hui je pleure et puis j'en ris
On s'est pas tous tiré d'affaire
Pas de la même manière

On était chauds, tous comme nos aînés
C'est pas la faute à la mère Méditerranée
Mais je sais qu'on allait plus souvent au ciné

On est monté sur tous les arbres à bout de bras
Les pommiers, tous les cerisiers, les acacias
Mon frère! toutes les branches se rappellent de moi

On cueillait pas, on faisait des ravages
Et puis les devantures et tous les étalages
A 15 ans, tout passe, passe et dans l'oesophage

Comme on finit par attraper la diarrhée
Et qu'on a digéré les fruits avariés
On s'attaque à l'épicier, on s'attaque à l'épicier

De l'épicier tu passes à l'épicière
Tu veux manger toute la terre entière
Alors on cassait tout, on lâchait pas l'affaire

On a commencé à marquer des territoires
Fils de Crao et de tous les barbares
Un concentré de méchanceté rare

Et tous les jours, on était en vacances
Mais franchement tout est foutu d'avance
Quand le poids est d'un seul côté de la balance

Après les munchakus et la cape à Zorro
Après les mobylettes et les petits vélos
Y restait rien, y fallait du nouveau

Corrigés par des adultes à bout de nerfs
Qui nous auraient brûlé à l'essence ordinaire
II leur en manquait le courage pour le faire

Moi, y a deux trois choses que je regrette
Pour une porte qui s'est un peu ouverte
Un sourire qui disait, il est pas si con

Un îlotier à qui j'aurais dit non
Et qui m'a saoulé avec son intégration
Intégré, je le suis; où est la solution
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Quinze Ans Lyrics