Tu ne pouvais jamais dormir sans que j'invente pour ton plaisir
Des histoires de magiciens qui font tout avec rien
Et j'inventais, pour que tu dormes, dans la chambre, les soirs de pluie
Des crocodiles en haut-de-forme et des grenouilles en queue-de-pie
Et des fйes а n'en plus finir, et des fйes а n'en plus finir.

Y'avait la fйe aux yeux mauves que l'on regarde et qui se sauve
Et la fйe des vents de la nuit que l'on appelle mais qui s'enfuit
Et puis la fйe dans la lagune qui s'amuse а couper la lune
En milliers de petits morceaux, et qui les fait danser sur l'eau.
Et quant а la fйe Carabosse, elle t'emportait dans son carrosse
Et tu fouettais les cent chevaux jusqu'а la mer au grand galop.
C'est alors que tu t'endormais, moi, doucement je m'en allais
Bercer mon cњur de ton sourire plein de rкves et de souvenirs
Et des fйes а n'en plus finir, et des fйes а n'en plus finir.

Puis, un jour tu as dы grandir, toutes les fйes ont dы partir
Avec elles les magiciens qui font tout avec rien
Mais depuis, pour que je m'endorme dans la chambre, les soirs de pluie
Quand les nuits sont trop monotones, je repense а nos jours enfuis,
Et les fйes а n'en plus finir se rappellent а mon souvenir.

Y'avait la fйe aux yeux mauves que l'on regarde et qui se sauve
Et la fйe des vents de la nuit que l'on appelle, mais qui s'enfuit
Et puis la fйe dans la lagune qui s'amuse а couper la lune
En milliers de petits morceaux, et qui les fait danser sur l'eau.
Et quant а fйe Carabosse, elle est partie dans son carrosse
Elle a fouettй les cent chevaux jusqu'а la mer au grand galop.
Les enfants, c'est fait pour grandir, pour s'en aller vers l'avenir
En laissant derriиre eux des rires pleins de rкves et de souvenirs
Et des fйes а n'en plus finir, et des fйes а n'en plus finir.
Mail  |  Print  |  Vote

Les Fées Lyrics

Yves Duteil – Les Fées Lyrics