Yeah
Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire
Se dire que le meilleur est à venir
Que le pire permet de construire ce vraiment à quoi on aspire
Se dire pendant la chute qu'il y a toujours espoir de bien atterrir
La vie ça ne se respire qu'une seule fois
Et le bonheur ça se vit sans aucune loi
Être libre, voilà mon véritable combat
Tout faire pour que ma colombe intérieure ai enfin le cœur qui bât
Mais des fois je lâche, dans ma tête c'est le désordre
Je trouve la force que pour faire le nœud de ma corde
Comme ce fameux 3 décembre
Allah pardonne moi d'avoir voulu mettre ma vie en cendres
Un suicide c'est lâche et égoïste
Ça prend le cœur de ceux qui t'aiment vraiment et ça le trempe dans l'acide
T'as raison, Kery, pourquoi on fait du mal à ceux qu'on aime?
Aujourd'hui c'est pour eux que je vis
C'est pour vous que je rappe, à bout de forces au milieu de l’arène
Au milieu des corps de ceux qu'ont voulu abattre mes rêves
Toujours debout, les pieds levés, qu'ils viennent
Un coup d’œil dans les tribunes, car c'est dans vos regards que je trouve de l'aide
Dans vos regards que je soigne mes plaies
Celles qu'on retrouve dans chaque phase de mes couplets
Aujourd'hui je me bats pour mes véritables besoins
Car celui qui se contente de peu ne manque de rien
Moi j'oublie rien, de toutes ces galères, ni d'où je viens
Moi j'oublie rien, mes potes savent que je reviens de loin
Je suis originaire d'un port d'esclaves
J'ai la peau couleur pétrole et ça les colons le savent
Je suis Comorien et je suis fier de l'être, porter ce sang est un honneur
Moi j'ai pas le droit à l'erreur, car les miens ont droit à l'or
Pour l'amour de cette femme, qui porte mon alliance et mon gosse
Je me dois d'être fort, yeah, yeah, yeah
Deviens ma camisole, et me laisse plus dormir seul
Je porte la solitude, comme un homme porte un linceul
Prendre de l'altitude m'a toujours donné le mal de l'air
Plus je monte, plus j'ai besoin d'une couette dans cette ambiance polaire
Ma colère envers les hommes est énorme
Comme tu vois, le monde est toujours aussi stone
Regarde, Sheitan a beaucoup plus de Stan
Et certains chants des stades me rappellent l'Amistade
A l'heure où les roses sont offerts aux morts plus qu'aux vivants
A l'heure où on est plus pris par le temps que par le vent
A l'heure où les médias font de la lessive avec notre cerveau
A l'heure où les bergers font de la laine sur notre dos
On se doit d'être forts, se battre contre l'injustice
Mais surtout se battre contre nos putains de caprices
Pour changer le monde, faut changer ses désirs
Puisqu'il faut vivre, faut qu'on résiste

Viva la révolution (yeah, yeah)
Viva la révolution (yeah, viva la révolution, yeah, yeah)
Viva la révolution (viva! viva! yeah, yeah)
Viva la révolution (viva la révolution)
Pour toutes nos générations (puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire)
Pour toutes nos générations (yeah, se dire que le meilleur est à venir, yeah, yeah)
Pour toutes nos générations (yeah, puisqu'il faut vivre faut se battre faut qu'on résiste)
Pour toutes nos générations (yeah, pour un meilleur avenir, yeah)

Puisqu'il faut vivre, yeah
Merci à tous ceux qui me suivent depuis le début
A ceux qui suivent psychiatre, yeah
A.L.O.N, Vinz, Sya, yeah
Puisqu'il faut vivre, autant le faire avec le sourire
Pour un meilleur avenir
Yeah
Sopra M'Baba, yeah
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Puisqu'il Faut Vivre Lyrics

Soprano – Puisqu'il Faut Vivre Lyrics

Songwriters: LEA FOLLI, MADGID MAZARI, SAID M ROUMBABA
Puisqu'il Faut Vivre lyrics © Kobalt Music Publishing Ltd.

LyricFind
Lyrics term of use