Et l'absence est venue poser ses grandes ailes
Sur le berceau muet qui ne chantera plus
Elle est partie sans moi, je reste seul sans elle
Et sans cet enfant de trois ans
Dont je ne suis même pas le père
Mais qui devenait mon enfant peu à peu

C'est elle qui est partit mais c'est lui qui me manque
Ce tout petit garçon qui n'était pas de moi
Mais qui avait su lier mon âme saltimbanque
Avec sa tête dans mon cou
Avec son rire dans sa gorge
Ne plus l'avoir contre ma joue
Ça me rend malheureux

Les enfants sont le fruit des femmes, pas des hommes
Et quel que soit celui qui fait germer la pomme
Le père pour l'enfant, c'est celui qui est là
Celui qui caresse sa mère et qui lui tend les bras

Sans doute aimera-t-il autant ses futurs pères
Ses parrains ses tontons que sa mère aimera
Mais moi je garderai pour ses anniversaires
Une pensée au fond de moi
Je me dirai tiens, il a vingt berges
Lorsque j'y pense quelquefois
Je me sens devenir vieux

Les enfants des voisins on les trouve stupides
Ils ne servent à nos yeux qu'à faire pousser des rides
Mais lorsque par hasard on en a un qui est là
Qui a les yeux noirs de sa mère
On l'aime malgré soi

Et l'absence est venue peser sur ma détresse
Dans la chambre déserte où manquent ses jouets
Rien ne le remplacera, ni mes futurs maîtresses
Ni mon travail ni le beau temps
Je suis démuni comme un père
Qui vient de perdre son enfant
Et je suis malheureux
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

L'Enfant D'Un Autre Lyrics

Serge Lama – L'Enfant D'Un Autre Lyrics