Kasia s'endort dans son appartement
Sa mиche de cheveux qui fout le feu а la cinquiиme
C'est New York qui a froid et moi aussi, je crois
Mais de la voir posйe lа, au centre des ombres
Comme le rayon d'un Dieu, mais d'un Dieu sans йglise
Dans les cendres d'un feu qui le coeur vous aiguise
Comme un chemin de croix, mais qui vous souffre pas
Comme une apparition

Elle se lиvera bientфt et je serai lа avide
On parlera un peu dans le marc du cafй noir
Puis elle mettra sur elle de la soie de Bombay
Des embruns aux paupiиres, son вme hallucinйe
Je suivrai du regard, gravirai les remparts
Et dans ses yeux sans fond oщ l'on cherche des histoires
J'y entendrai les voix qui nous mиnent а la lumiиre
Qui nous mиnent а la mer

Kasia dans les йtoiles, c'est l'Etoile du Nord
Le chemin infini qui relie l'вme au corps
C'est la beautй de tout ce qu'on ne peut tenir
L'oxygиne а mes nuits, la force des sourires
Qui file entre les mains, c'est tout ce qu'on ne peut
Pas expliquer enfin, c'est la grвce
Oui, c'est Dieu
Et j'y crois

Quand elle danse pour moi, qu'elle me fait sentir plein
Qu'elle joue avec mon вme, qu'elle y met son parfum
Quand dans mes intйrieurs
Y a des brumes а l'aurore
Elle me prend dans ses doigts, du pourpre
Elle fait de l'or
Et c'est lа que je vais loin, loin du chemin des tristes
Quand elle m'emporte au fond
De ses yeux bien trop clairs
Qui ont la couleur d'un Est
Toujours un peu а l'Ouest
Elle, elle dit que tout va bien

Si tu la croises un jour а la pointe du jour
Elle t'emmиnera, sыare, pour te montrer l'amour
Et ces ombres de Chine qui deviennent lumiиre
Et ces vagues toujours qui retournent а la mer
Qu'on avait cru perdues, c'est celui qui revient
Quand ton вme des nues a perdu son chemin
Kasia, quand elle est lа, c'est le chant des marins
Que tu entends au loin, c'est le dessin d'un sein
Qui fait oublier ce mal que l'on s'est fait pour rien
Kasia, c'est pas la fin, c'est juste nos destins
C'est un peu comme un don, un tableau italien
C'est un quatre septembre qui se marie en juin

Kasia s'endort dans son appartement
Sa mиche de cheveux qui fout le feu а la cinquiиme
C'est New York qui a froid et moi aussi, je crois
Mais de la voir, posйe lа au centre des ombres
Je m'assois а ses hanches, et je regarde grвce
Et puis, quand je m'y penche sans prendre trop de place
Moi, je suis la riviиre de ses yeux qui "lumiиrent"
L'oxygиne а ma flamme.
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Kasia Lyrics

Saez – Kasia Lyrics