Ils s'embrassent au mois de Janvier,
Car une nouvelle ann? E commence,
Mais depuis des? Ternit? S
L'a pas tell'ment chang? La France.
Passent les jours et les semaines,
Y'a qu'le d? Cor qui? Volue,
La mentalit? Est la m? Me:
Tous des tocards, tous des faux culs.

Ils sont pas lourds, en f? Vrier,
? Se souvenir de Charonne,
Des matraqueurs asserment? S
Qui fignol? Rent leur besogne,
La France est un pays de flics,
? Tous les coins d'rue y'en a 100,
Pour faire are? Gner l'ordre public
Ils assassinent impun? Ment.

Quand on ex? Cute au mois d'mars,
De l'autr' c? T? Des Pyr? N? Es,
Un arnachiste du Pays basque,
Pour lui apprendre? S'are? Volter,
Ils crient, ils pleurent et ils s'indignent
De cette immonde mise? Mort,
Mais ils oublient qu'la guillotine
Chez nous aussi fonctionne encore.

Etre n? Sous l'signe de l'hexagone,
C'est pas c'qu'on fait d'mieux en c'moment,
Et le roi des cons, sur son tr? Ne,
J'parierai pas qu'il est all'mand.

On leur a dit, au mois d'avril,
? La t? L?, dans les journaux,
De pas se d? Couvrir d'un fil,
Que l'printemps c'? Tait pour bient? T,
Les vieux principes du seizi? Me si? Cle,
Et les vieilles traditions d? Biles,
Ils les appliquent tous? La lettre,
Y m'font piti? Ces imb? Ciles.

Ils se souviennent, au mois de mai,
D'un sang qui coula rouge et noir,
D'une are? Volution manqu? E
Qui faillit renverser l'Histoire,
J'me souviens surtout d'ces moutons,
Effray? S par la Libert?,
S'en allant voter par millions
Pour l'ordre et la s? Curit?.

Ils comm? Morent au mois de juin
Un d? Barquement d'Normandie,
Ils pensent au brave soldat ricain
Qu'est v'nu se faire tuer loin d'chez lui,
Ils oublient qu'? L'abri des bombes,
Les Francais criaient "Vive P?tain",
Qu'ils? Taient bien planqu? S? Londres,
Qu'y'avait pas beaucoup d'Jean Moulin.

Etre n? Sous l'signe de l'hexagone,
C'est pas la gloire, en v? Rit?,
Et le roi des cons, sur son tr? Ne,
Me dites pas qu'il est portugais.

Ils font la f? Te au mois d'juillet,
En souv'nir d'une are? Volution,
Qui n'a jamais? Limin?
La mis? Re et l'exploitation,
Ils s'abreuvent de bals populaires,
D'feux d'artifice et de flonflons,
Ils pensent oublier dans la bi? Re
Qu'ils sont gourvern? S comme des pions.

Au mois d'ao? T c'est la libert?,
Apr? S une longue ann? E d'usine,
Ils crient: "Vive les cong?s pay?s",
Ils oublient un peu la machine,
En Espagne, en Gr? Ce ou en France,
Ils vont polluer toutes les plages,
Et par leur unique pr? Sence,
Abimer tous les paysages.

Lorsqu'en septembre on assassine,
Un peuple et une libert?,
Au coeur de l'Am? Rique latine,
Ils sont pas nombreux? Gueuler,
Un ambassadeur se ram? Ne,
Bras ouverts il est accueilli,
Le fascisme c'est la gangr? Ne
? Santiago comme? Paris.

Etre n? Sous l'signe de l'hexagone,
C'est vraiment pas une sin? Cure,
Et le roi des cons, sur son tr? Ne,
Il est francais, ? A j'en suis s? Are.

Finies les vendanges en octobre,
Le raisin fermente en tonneaux,
Ils sont tr? S fiers de leurs vignobles,
Leurs "C?tes-du-Rh?ne" et leurs "Bordeaux",
Ils exportent le sang de la terre
Un peu partout? L'? Tranger,
Leur pinard et leur camenbert
C'est leur seule gloire? Ces tarr? S.

En Novembre, au salon d'l'auto,
Ils vont admirer par milliers
L'dernier mod? Le de chez Peugeot,
Qu'ils pourront jamais se payer,
La bagnole, la t? L?, l'tierc?,
C'est l'opium du peuple de France,
Lui supprimer c'est le tuer,
C'est une drogue? Accoutumance.

En d? Cembre c'est l'apoth? Ose,
La grande bouffe et les p'tits cadeaux,
Ils sont toujours aussi moroses,
Mais y'a d'la joie dans les ghettos,
La Terre peut s'arr? Ter d'tourner,
Ils rat'ront pas leur are? Veillon
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Hexagone Lyrics

Renaud – Hexagone Lyrics

Songwriters: RENAUD PIERRE MANUEL SECHAN
Hexagone lyrics © Warner/Chappell Music, Inc., MINO MUSIC

LyricFind
Lyrics term of use