"O moi, porte-parole de la souffrance
De la vie et du cercle (Nietzsche - APZ)
J'aspire а l'homme de la prochaine aube

Que dans les virages de l'aigle
Face aux boucles de ma sagesse
S'enlacent le cercle et mon sort
Pour que brille l'anneau sigilaire
Annйe de l'йternitй...

Car je danse sur cet unique prйsent
Lа oщ convergent les grandes phases du temps
Que ce qui se fixe ne soit pas ce "toujours"
Qui dans ce qui vient rйclame le retour...

Sans cesse, sans cesse le "passer"
Fuit ce que ma volontй nie
Dйtresse, dйtresse, la puissance
Dйprйcie ce que la terre a bвti

Oh convalescence йternelle
Plйnitude inйpuisable de la vie
Ce vers quoi se tourne ma nostalgie...

Car c'est aux cycles que je dois ma lueur
D'un "passer" qui demeure et jamais ne se meurt
Et n'aie crainte, mon prйcieux ami nous y retrouverons
Apaisйs par sa venue, а l'identique nous reviendrons

"O moi, porte-parole de la souffrance
De la vie et du cercle
Je t'appelle ma pensйe la plus abyssale"
Paroles ajoutйes par Nattskog - Modifier ces paroles
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Abyssale Lyrics

Orakle – Abyssale Lyrics

More Orakle lyrics