Etait-ce soir ou bien matin, comme а l'arbre une fleur se penche
Elle йtait lundi et dimanche, а l'йtй de la Saint-Martin
Le soleil n'avait pas atteint, sa peau de porcelaine blanche
Et son frйmissement des hanches vous aurait fait chanter latin
А l'йtй, а l'йtй, а l'йtй de la Saint-Martin

Quand le ciel йtait incertain, nous faisions feu de quatre planches
L'amour demeurait bleu pervenche а l'йtй de la Saint-Martin
Le vin chantait dans les йtains, elle se pendait а ma manche
Et nous roulions en avalanche de la table au lit de satin
А l'йtй, а l'йtй, а l'йtй de la Saint-Martin

C'йtaient mйmorables festins, c'йtaient dйlectables nuits blanches
Je priais que mon cњur ne flanche а l'йtй de la Saint-Martin
L'amour avait l'odeur du thym et dans ses draps en ville franche
Ses jambes fuyaient comme tanche don't j'йtais le menu fretin
А l'йtй, а l'йtй, а l'йtй de la Saint-Martin

Sonnez sonnez vieux sacristains, si le temps n'est plus aux pervenches
Amour n'est pas soif qui s'йtanche а l'йtй de la Saint-Martin
Sonnez sonnez vieux sacristains et que vos cloches se dйclenchent
Si tous mes souvenirs s'йpanchent, notre amour tient bon ce qu'il tint
А l'йtй, а l'йtй, а l'йtй de la Saint-Martin.
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

À L'Été De La Saint-Martin Lyrics

Jean Ferrat – À L'Été De La Saint-Martin Lyrics