Ce monde, cette tour appel?e Sa?len, Har?s devina qu'il n'?tait qu'un
prisonnier, immobile... Qu'allait-il devenir ? Son ignorance, le rendait
furieux, contre ce lieu, ces hommes... Sa col?re grandissait.

[Har?s :] Sa?len, je dois te d?fier. Sa?len, je dois m'?chapper... de la grande
tour blanche... Sa?len je te d?truirai...
Bien longtemps, je crus devoir abandonner, l'id?e qu'un long chemin m'avait
?t? trac?...
Sa?len, je crois que toutes mes pri?res n' ont ?t? vaines, autant de volont?
pour si peu d'int?r?t. Lac immense ?tendue de sang, tenait bien en son ?tre,
la cl? des secrets, conduisant ce monde vers de nouvelles contr?es... les
terres gel?es.

Deux hommes p?n?trent dans la cellule d'Har?s...

Il est temps de partir. Il est temps d'en finir...

[Har?s :] Voil? les gardiens ?!

D?sol?, il n'y a pour toi d'alternatives, de r?ponses, ni de choix si ce
n'est l'euthanasie... Sa?len, est l'oratoire des fous, folie, mort en sont
l'or. Cette folie ? vous qui nous pla?t !

[Har?s :] Du monde du lac, je suis venu ici...

[Un gardien :] Ton esprit tordu t'a fait venir ici !

[Har?s :] Je vous dis que j'ai ouvert les portes de la vie...

[Un gardien :] Les seules portes qu'il y a sont celles de ta cellule !

[Har?s :] Vous ne comprenez pas, je parle de ma vie !

[Un gardien :] Triste vie que la tienne , enferm? comme un rat !

[Har?s :] Non pas du tout ! Il y a le lac par lequel je vins.

[Un gardien :] venez tous le tenir. Tu dois trouver le repos.

Les hommes saisirent Har?s, son bras le faisait souffrir, ses veines de
nouveau se gla?aient.

[Har?s :] Pourquoi mon corps, tous mes membres, sont engourdis et froids, tel
un mort ? Une douleur insoutenable se propage dans toute ma chaire, dans
tout mon ?tre. Mort ! Es-tu l? me d?livrant de toute ma haine. De toute
cette peine ? Il me faut partir l'esprit serein, l'esprit tranquille, libre...
Je n'entend plus les mots du lac, je ne les comprend plus .Que disent ils?
Je ne distingue plus de diff?rences. O? est le faux ? Qu'est ce que le vrai
? Stoppez s'il vous pla?t cette torture, inf?me torture qui me ronge ! Il me
faut partir. Mort viens ? moi ! Mort es-tu l? ? Viens...

[Un gardien :] C'est la fin de tes souffrances, triste folie... D?sol?, tu ne
pouvais en revenir... tes souffrances t'auront co?t? la vie...

Har?s venait de quitter ce lieu, par le seul moyen possible, la Mort.
Un nouveau r?gne de prosp?rit? l'attendra s?rement...
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

L'Oratoire De La Folie Lyrics

Furia – L'Oratoire De La Folie Lyrics