Les feuilles se dйsespиrent aux arbres de l'hiver
Et les oiseaux s'йlancent, lа-haut, dans le silence.
Tu vois: on tue le temps qui meurt а chaque instant
Emportй par le vent, doucement.
Nos rкves s'йvaporent au fond des corridors.
De la rouille et de l'eau aux grilles des chвteaux.
Mкme les rochers sauvages s'effritent sur les rivages.
On a moins de courage, on est sage.

Il faut vivre, vivre, plus fort que les jours qui passent.
Il faut vivre, vivre, debout au milieu des glaces.
Ne plus s'endormir dans les souvenirs.
Il faut vivre, vivre, se rйveiller dans la nuit.
Il faut vivre, vivre avant de perdre la vie.
Que l'amour se lиve jusqu'au dernier rкve.

Mais chacun roule sa pierre, inlassable galиre
Sur une terre aride, au pied des pyramides.
Regarde les couleurs: elles passent avec les heures.
Le feu perd ses ardeurs, зa fait peur
Et puis зa continue, le cњur а moitiй nu.
On couvre de bijoux une femme а genoux
Sans regarder ses yeux qui nous prennent pour un dieu.
Mкme si on йtait vieux, ce s'rait mieux.

Il faut vivre, vivre, plus fort que les jours qui passent.
Il faut vivre, vivre, debout au milieu des glaces.
Ne plus s'endormir dans les souvenirs.
Il faut vivre, vivre, se rйveiller dans la nuit.
Il faut vivre, vivre, avant de perdre la vie.
Que l'amour se lиve jusqu'au dernier rкve.

Il faut vivre, vivre plus fort que les jours qui passent.
Il faut vivre, vivre, debout au milieu des glaces.
Ne plus s'endormir dans les souvenirs, il faut vivre, vivre.
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Vivre, Vivre Lyrics

Francois Feldman – Vivre, Vivre Lyrics