Je voudrais te raconter
Une histoire d'amour, une vraie
De celles qui donnent tout son sens

Au verbe aimer

Ils avaient chevillé dans le cœur
90 années de bonheur
Et l'inusable confiance
Des âmes sœurs

L'un sans l'autre ne pouvait respirer
On dit qu'ils se ressemblaient
Tous les mots doux que je te donne
Se les donnaient sans les dire jamais
Un simple regard suffisait

Ce matin-là le soleil était entre
Je leur ai servi le thé sans attendre
Un rituel, un rendez-vous
Que j'aimais beaucoup

Ils n'ont rien laissé paraître
Ces amoureux à disparaître
Dont je ne connus les prénoms
Qu'aux informations

L'un et l'autre s'étaient bien habillés
On dit qu'ils se ressemblaient
Quand on a poussé la porte
Après tant d'appels auxquels personne ne répondait
Leurs deux mains s'étaient soudées

Ils se sont allongés sur les draps
Au Lutetia
Pour qu'on ne les dérange pas
C'était une promesse hors-la-loi
Mourir au Lutetia

Ils se sont allongés sur les draps
Au Lutetia
Pour qu'on ne les dérange pas
C'était une promesse hors-la-loi
Mourir au Lutetia
Jamais jamais sans toi

Jamais jamais sans toi
Jamais jamais sans toi
Jamais jamais sans toi
Jamais sans toi

Jamais jamais sans toi
Jamais jamais sans toi
Jamais jamais sans toi
Jamais sans toi
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

22.11.2013 Lyrics

Madame Monsieur – 22.11.2013 Lyrics

Je voudrais te raconter
Une histoire d'amour, une vraie
De celles qui donnent tout son sens

Au verbe aimer

Ils avaient chevillé dans le cœur
90 années de bonheur
Et l'inusable confiance
Des âmes sœurs

L'un sans l'autre ne pouvait respirer
On dit qu'ils se ressemblaient
Tous les mots doux que je te donne
Se les donnaient sans les dire jamais
Un simple regard suffisait

Ce matin-là le soleil était entre
Je leur ai servi le thé sans attendre
Un rituel, un rendez-vous
Que j'aimais beaucoup

Ils n'ont rien laissé paraître
Ces amoureux à disparaître
Dont je ne connus les prénoms
Qu'aux informations

L'un et l'autre s'étaient bien habillés
On dit qu'ils se ressemblaient
Quand on a poussé la porte
Après tant d'appels auxquels personne ne répondait
Leurs deux mains s'étaient soudées

Ils se sont allongés sur les draps
Au Lutetia
Pour qu'on ne les dérange pas
C'était une promesse hors-la-loi
Mourir au Lutetia

Ils se sont allongés sur les draps
Au Lutetia
Pour qu'on ne les dérange pas
C'était une promesse hors-la-loi
Mourir au Lutetia
Jamais jamais sans toi

Jamais jamais sans toi
Jamais jamais sans toi
Jamais jamais sans toi
Jamais sans toi

Jamais jamais sans toi
Jamais jamais sans toi
Jamais jamais sans toi
Jamais sans toi
Songwriters: Emilie Sattonet, Jean-Karl Lucas
22.11.2013 lyrics © Universal Music Publishing Group

LyricFind
Lyrics term of use