Dans la petite rue,
La rue d?serte et nue
Qui sent le ciel mouill?,
Le pav? du faubourg,
J'ai vu deux amoureux
Qui m'ont tellement ?mue,
Deux amants merveilleux,
?merveill?s d'amour.
Ils marchaient lentement
Avec les yeux mi-clos,
Se tenant par la main
Et sans dire un seul mot.
Ils ne m'ont m?me pas vue
En passant pr?s de moi
Tant leur nuit ?tait belle
Et constell?e de joie.

Les amants merveilleux,
L'extase dans les yeux
Marchaient comme s'ils portaient en eux
Un tr?sor fabuleux,
Presque miraculeux :
Cette immense fortune d'?tre deux.
On sentait leur amour
Bien plus qu'aucun soleil
Qui semblait illuminer le ciel.
De voir tant de bonheur,
J'en avais presque peur.
Je ne croyais pas une chose pareille.

Les amants merveilleux,
L'extase dans les yeux,
Au plus profond d'eux-m?mes entendaient,
Entendaient une musique,
La musique path?tique
De leur c?ur, de leurs c?urs qui battaient.
Oh, comme ils s'embrassaient,
S'embrassaient dans la rue,
La petite rue d?serte et nue
Puis ils ont disparu
En marchant lentement
Dans la nuit, effac?s par le vent.

Alors, tout ?perdue,
J'ai couru, j'ai couru
Vers ton c?ur et vers tes bras tendus
Et, contre toi, blottie,
Mon amour, j'ai compris
Que nous ?tions aussi...
Des amants merveilleux...
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Les Amants Merveilleux Lyrics

Edith Piaf – Les Amants Merveilleux Lyrics

Dans la petite rue,
La rue d?serte et nue
Qui sent le ciel mouill?,
Le pav? du faubourg,
J'ai vu deux amoureux
Qui m'ont tellement ?mue,
Deux amants merveilleux,
?merveill?s d'amour.
Ils marchaient lentement
Avec les yeux mi-clos,
Se tenant par la main
Et sans dire un seul mot.
Ils ne m'ont m?me pas vue
En passant pr?s de moi
Tant leur nuit ?tait belle
Et constell?e de joie.

Les amants merveilleux,
L'extase dans les yeux
Marchaient comme s'ils portaient en eux
Un tr?sor fabuleux,
Presque miraculeux :
Cette immense fortune d'?tre deux.
On sentait leur amour
Bien plus qu'aucun soleil
Qui semblait illuminer le ciel.
De voir tant de bonheur,
J'en avais presque peur.
Je ne croyais pas une chose pareille.

Les amants merveilleux,
L'extase dans les yeux,
Au plus profond d'eux-m?mes entendaient,
Entendaient une musique,
La musique path?tique
De leur c?ur, de leurs c?urs qui battaient.
Oh, comme ils s'embrassaient,
S'embrassaient dans la rue,
La petite rue d?serte et nue
Puis ils ont disparu
En marchant lentement
Dans la nuit, effac?s par le vent.

Alors, tout ?perdue,
J'ai couru, j'ai couru
Vers ton c?ur et vers tes bras tendus
Et, contre toi, blottie,
Mon amour, j'ai compris
Que nous ?tions aussi...
Des amants merveilleux...
Songwriters: FLORENCE VERAN, ROBERT HENRI GALL
Les Amants Merveilleux lyrics © Warner/Chappell Music, Inc.

LyricFind
Lyrics term of use