Dans certains songes qui ne br—člent que la nuit
Lorsque l'on vagabonde, on est seuls sous la pluie.
C'est ici que les ombres volatiles viennent mourir
Dans cette p–Ļnombre, ne plus rien dire.

Puis go—čter aux rayons de la lune
Qui rebondissent sur les plumes endormies.
Le chant de la fontaine, escort–Ļ par les anges
Tythme la nuit, goutte opaline.

Des Nues, je l'aper–∑ois
Trouble et diaphane, et semble moi.
Des Nues, ou d'un ailleurs.
Rien d'–Ļtabli, et puis...

Et demain, tout sera comme avant
Un autre chemin pour suivre la course du temps
Le chant de la fontaine, escort–Ļ par les anges
Ne sera plus qu'un long silence.

Des Nues, je l'aper–∑ois
Trouble et diaphane, et semble moi.
Dans les Nues, son paysage
Mon –≤me –į son image, –į son image.
Mail  |  Print  |  Vote

Des Nues Lyrics

Willem Christophe – Des Nues Lyrics