C'est pas trop dur d's'mettre dans la merde.

Six millions d'façon d'mourir, s'pourrir s'nourrir.
Plaisir empoisonné par l'diable en train d'sourire à notr'malheur.
L'homme succombe aux tentations, en jouant à la course contre la montre,
Avec la mort, toujours à l'heure pour nous rattraper.
C'est comme cet inspecteur qui cherche plus à t'flinguer qu'à t'attraper,
Ou cet homme, cette femme affranchis, que sans préservatif, le SIDA ils peuvent l'attraper.
Mais l'désir, la chair l'emporte c'est instinctif, sans capote,
C'est comme tremper son zgeg dans un plat d'nouilles,
C'est comme braquer sans cagoule, même les balles ont leurs douilles.
Eviter les situations, c'est mon seul point d'chute.
Pourtant j'ai l'amour du risque autant qu'ces hommes qui sautent dans l'vide en parachute.
Pour l'élastique, c'est croque, c'est fantastique,
L'inconvénient, ça tient qu'à un fil, ça craque, c'est comme le plastique.
Le résultat est l'même, pourtant je sens qu'elle m'aime
autant que mon pote à qui ma mère ouvre la porte,
Qui m'engrène, la mauvaise graine est parmi nous-tous.
C'est lâcher une bête de plante quand elle pousse.
Rien qu'on s'pousse, au bord de là y'a pas de pousses.
Donc gela. Baisse jamais la garde, fait jamais machine arrière,
Regarde autour de toi gros, protèges tes arrières !

(C'est l'jeu d'la mort)
Capable de tout pour peser, juste pour le coup sans capote va baiser.
(C'est l'jeu d'la mort)
On est tous exposés, on nargue le risque jusqu'à la mort on veut tous imposer.

Les sensations forte qui n'ont pas froid aux yeux,
Les amateurs d'roulette russe qui s'buttent sous tes yeux,
Les mômes qui jouent dans les ch'mins d'fer, passent sous les trains,
S'accroche entre deux wagons, ouvrant la portière à 120.
Quand la mort passe elle envoie pas d'fax,
C'est plutôt une info qu'une intox, qu'tu sois une nympho ou un tox'.
J'écris des lignes et des lignes pour mon peuple la bonne cause
Tandis qu'toi sniffe des lignes et des lignes comme des aveugles, jusqu'à l'overdose.
Tu soumets ton corps à des expériences chimiques,
Dev'nu un vrai laboratoire, avec sa dope, ça s'pique.
Rien a dire la drogue dure t'as pris un saut d'haut.
Quand t'es en manque, tu transpire comme si on t'a versé un seau d'eau.
Chacun son sang ses problèmes, t'es pas au bout d'tes peines,
Tout l'temps dans les vap' de cach'ton quand tu purge une peine.
Se flight line, nos tueries, nos coeurs à la picouze.
Quand tu gauche-droite un schlag attention aux ouvertures d'bagouze.
Tu veux savoir c'que t'réserve la drogue, écoute " réservoir drogue ",
Les cuirs s'ramolissent de morphine.
T'handicap à cause des films comme " Scarface ", " Perfection ",
" Las Vegas parano " version chaud-biz ça fait fashion.
Si t'es pas tombé dans l'vice t'es fixé, d'mande à ceux qui picravent la mort,
T'sais qu'c'est, t'sais qu'c'est.

(C'est l'jeu d'la mort)
Capable de tout pour peser, juste pour le coup sans capote va baiser.
(C'est l'jeu d'la mort)
On est tous exposés, on nargue le risque jusqu'à la mort on veut tous imposer.

(C'est l'jeu d'la mort)
Capable de tout pour peser, juste pour le coup sans capote va baiser.
(C'est l'jeu d'la mort)
On est tous exposés, on nargue le risque jusqu'à la mort on veut tous imposer.

(C'est le jeu de la mort)
(C'est le jeu de la mort) (Le jeu de la mort)
(C'est le jeu de la mort) (Jeu de la mort)
(C'est le jeu de la mort) (Jeu de la mort)

VR6, V6, S3, M3, M5. Seules les baltringues portent la ceinture,
Ralentissent en solo à 5.
C'est pas la voiture qui roule vite, c'est l'mec qu'est speed.
Même Ayrton Sénat à fini par s'déchirer dans son bolide.
On a beau s'dire qu'à souhaiter bonhomme solide.
T'as p't'être un proche tué en cylindrée ou dev'nu invalide,
Les meilleurs pilotes se sont croûtés.
C'est pas la roue qui a crevé. Sans jamais douter, y'a rien à prouver.
J'm'en bats les couilles d'c'que t'as dans la culotte, agent en hard pote,
Quand tu pilote, en écoutant ma prod' tu t'décalotte.
Sans compter ses bâtards de Schmidt en motards qui t'pousse à la faute,
Dont les poursuites t'emmènent dans l'décor.
Où qu'tu finisses dans les roses, à cause d'un gamtar,
Qu'un passager est mort, après l'heure c'trop tard.
Ramasses tes r'mords, avec ta conscience, sur l'fil de la vie tu te balance,
Ses p'tites salopes qui sans vergogne te balancent.
Ces p'tites pédales qui parlent dans leur bar comme Corbières.
Les mecs pas réglos font des pare et défourailles.
Soit avancer du shit, ou mets du temps à payer.
J'trime dans ton dos en face, s'mettent à bégayer.
Tu joue au jeu d'la mort, quand tu r'garde d'travers,
Insulte une mère, on contrôle plus les nerfs.
Attention aux chiennes qui t'envois t'mettre dans un sale pétrin,
Pour pas s'salir les mains, on peut payer quelqu'un.

(C'est l'jeu d'la mort)
Capable de tout pour peser, juste pour le coup sans capote va baiser.
(C'est l'jeu d'la mort)
On est tous exposés, on nargue le risque jusqu'à la mort on veut tous imposer.

(C'est l'jeu d'la mort)
Capable de tout pour peser, juste pour le coup sans capote va baiser.
(C'est l'jeu d'la mort)
On est tous exposés, on nargue le risque jusqu'à la mort on veut tous imposer.

(C'est l'jeu d'la mort)
(C'est l'jeu d'la mort) (L'jeu d'la mort)
(C'est l'jeu d'la mort) (Jeu d'la mort)
(C'est l'jeu d'la mort)(Jeu d'la mort)

(C'est l'jeu d'la mort)
(C'est l'jeu d'la mort)
(C'est l'jeu d'la mort)
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Jeu 2 La Mort Lyrics

Rohff – Jeu 2 La Mort Lyrics