Assis prs de la fentre donnant sur la cour
Je suis seul et c'est la fte de mon premier jour
Aujourd'hui j'ai l'habitude aprs tant d'annes
Car pour moi la solitude c'est vivre au pass
J'ai mmoire d'une tante qui venait chez-nous
M'offrir des sucres de menthe avec Marie-Lou
Marie-lou c'est la cousine que je prfrais
C'tait mon cadeau intime rubann de soie
Y'avait l'oncle Diogne qui faisait deux noeuds
Autour d'un mouchoir de cennes en m'clignant des yeux
J'avais le geste rapide mais mon oncle aussi
Questionnait d'un oeil avide qu'est ce qu'on dit merci
Alors je croquais mes menthes en comptant mes sous
Pendant que l'oncle et la tante cherchaient Marie-Lou
Marie-Lou c'est la cousine que je prfrais
C'tait mon cadeau intime rubann de soie
Marie-Lou collait sa bouche contre les carreaux
Sur des nuages de souffle m'crivait des mots
Des mots qu'ici je rsume puisqu'image vaut
Dix mille petits coeurs de brume au chassis d'en-haut
Assis prs de ma fentre donnant sur la cour
Je suis seul et c'est la fte de mon premier jour
J'offre mon cadeau intime devenu chanson
Marie-Lou ma cousine, souffle de bonbons
Marie-Lou ma cousine, souffle de bonbons
Plume latraverse (1977)
Correct  |  Mail  |  Print  |  Vote

Marie-Lou Lyrics

Plume Latraverse – Marie-Lou Lyrics